Émie Rioux-Roussel : du piano classique au jazz, avec le goût du risque.

Native de la Rive-Sud de Montréal, Émie Rioux-Roussel grandit dans une famille de musiciens avec un père pianiste et une mère chanteuse. Elle commence le piano classique à l’âge de cinq ans et poursuit jusqu’à treize ans. Après une pause de deux ans, elle décide d’approfondir son goût pour l’improvisation et étudie avec son père qui sera son mentor jusqu’à son entrée au Cégep St-Laurent. Elle complète son DEC en piano interprétation jazz, sous la tutelle de Lorraine Desmarais et obtient une bourse Très grande distinction.

En 2008, elle entre à l’Université de Montréal et y termine son bac en mai 2011. Elle se fait rapidement connaître dans le milieu et on l’invite à partager la scène avec plusieurs musiciens de jazz canadiens de renom tels que Terry Clarke, Mike Gauthier, Éric Lagacé, Dave Watts et Norman Lachapelle. Elle joue avec le saxophoniste Yannick Rieu et la chanteuse Elizabeth Shepherd lors d’un concert présenté au 35e Festival international de Jazz de Montréal. Du côté de la scène pop, elle accompagne Bruno Pelletier, Carolanne D’Astous Paquet, Marc Angers et Stéphanie Bédard.

C’est en 2010 qu’elle fonde le Emie R Roussel Trio avec lequel elle enregistre, la même année, un premier album intitulé Temps inégal.
En 2013, un deuxième album paraît, TRANSIT, regroupant Nicolas Bédard à la contrebasse, Dominic Cloutier à la batterie ainsi que le Quatuor St-Germain et la percussionniste Julie Quimper. Très bien reçu par la critique, TRANSIT remporte le prix de Disque jazz de l’année au Prix Opus 2013-2014.

Lors de sa participation au Grand Prix de Jazz TD du Festival International de Jazz de Montréal, le trio obtient une mention spéciale du Jury qui lui permet d’assurer la première partie du spectacle de la chanteuse américaine Stacey Kent au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts l’année suivante. L’ensemble remporte aussi le Prix Coup de cœur du public 2013 au Festi Jazz international de Rimouski. En mai 2014, Emie R Roussel est nommée Révélation Radio-Canada jazz 2014-2015.

Après une belle reconnaissance au Québec et dans l’Ouest canadien, le trio commence à se faire entendre aussi sur la scène internationale. On le retrouve en tournée au Melbourne Women’s International Jazz Festival et dans les villes de Sydney, Brisbane, Auckland et Wellington.

C’est en 2015 qu’Emie R Roussel lance son troisième album, Quantum, qui se mérite encore d’excellentes critiques autant au Canada qu’outre-Atlantique. Le groupe complète une tournée européenne qui le mène cette fois en Italie, en Estonie et en France, en plus de présenter l’album aux États-Unis et au Mexique.

Dans cette entrevue avec Andréanne Sasseville, Émie nous confie son autre passion, la cuisine. Ce qu’elle préfère : improviser. Elle aime l’idée de ne pas suivre une recette, mais de plutôt la transformer, comme les partitions de musique… Et le jazz lui permet cette immense liberté de création.

Ne manquez pas une minute grâce à SiriusXM En continu. Offert en ligne et avec l’application SiriusXM. Vous pouvez aussi l’essayer gratuitement pendant 14 jours.