Le 1er janvier, écoutez la Classique du Centenaire sur la radio NHL Network

Red Storey (au centre), un arbitre canadien de la LNH et ancien joueur professionnel de football (1918-2006), s’interpose entre les hockeyeurs canadiens professionnels Gordie Howe des Red Wings de Détroit (à gauche) et Ted Kennedy des Maple Leafs de Toronto pendant un match en 1950.

Red Storey (au centre), un arbitre canadien de la LNH et ancien joueur professionnel de football (1918-2006), s’interpose entre les hockeyeurs canadiens professionnels Gordie Howe des Red Wings de Détroit (à gauche) et Ted Kennedy des Maple Leafs de Toronto pendant un match en 1950.

« Tout le monde aime fêter un anniversaire, surtout lorsque les célébrations se déroulent à l’extérieur. Même en janvier. C’est précisément ce que la Ligne nationale de hockey (LNH) fera le jour de l’An à l’occasion de la Classique du Centenaire Banque Scotia.

Deux rivaux de longue date, soit les Red Wings de Détroit et les Maple Leafs de Toronto, inaugureront la nouvelle année ainsi que la saison du 100e anniversaire de la LNH en s’affrontant sur la toundra glacée du BMO Field au centre-ville de Toronto, qui accueille habituellement des équipes de soccer et de football.

Le hockey sur glace est né sur les étangs et rivières gelées du Canada et du nord des États-Unis. Patiner dehors sous les étoiles, le vent dans le dos, est une idée romantique qui a inspiré plus d’un poète. Et même si ces modestes débuts sont loin derrière nous, jouer un match à l’extérieur n’a rien perdu de sa magie.

Premières à avoir compris cet attrait, les équipes collégiales ont disputé de nombreuses parties en plein air devant des milliers de partisans frigorifiés qui n’auraient pas changé de place pour tout l’or du monde. La LNH a emboîté le pas en 2003 lorsque les Oilers et les Canadiens ont bravé le froid extrême et les éléments au stade Commonwealth d’Edmonton. L’image de José Théodore, le gardien de but du Tricolore, portant une tuque rouge pompier sur son masque restera à jamais gravée dans les mémoires.

Depuis, des matchs extérieurs ont été disputés à Chicago, Boston, Washington, Calgary et Los Angeles. Quoi de plus logique que ce soit au tour de Toronto? Dans la Ville reine, c’est le hockey qui est roi, même si les bien-aimés Maple Leafs n’ont pas participé à une finale de la coupe Stanley depuis 1967, la dernière année des « six équipes originales ».

Mais tant qu’il y a du hockey, il y a de l’espoir. Brendan Shanahan, le président des Maple Leafs, a patiemment formé une équipe de direction chevronnée qui comprend qu’on n’atteint pas les sommets en prenant des raccourcis. La nouvelle mouture des Leafs nous garde en haleine et peut en tout temps voler un ou deux points à ses adversaires. Comme tous les amateurs de hockey vous le diront, on trouve des mordus des Leafs aux quatre coins du Canada et des États-Unis et la tenue d’un match extérieur de la LNH au cœur de Toronto n’a que trop tardé.

« Les Leafs accueilleront les Red Wings de Détroit, l’une des franchises les plus prestigieuses de la ligue, qui a remporté la coupe Stanley pour la dernière fois en 2008. Depuis le début des années 1990, l’équipe n’a jamais raté les séries, mais le vent pourrait bien tourner cette année. Plusieurs partisans croient qu’un tel revers serait un mal pour un bien afin d’avoir enfin accès aux choix de première ronde lors des repêchages.

Il y a trois ans au Big House au Michigan Stadium, les Red Wings et les Maple Leafs se sont affrontés en plein air dans le cadre de la Classique hivernale Bridgestone 2014. L’équipe de Toronto avait remporté le match 3-2 en tirs de barrage, Tyler Bozak ayant compté le but décisif contre Jimmy Howard.

Toronto et Détroit disputent toujours un match palpitant, peu importe l’aréna ou l’occasion. Depuis leur première rencontre en 1927, ces deux équipes se sont affrontées 650 fois en saison régulière et 117 fois en séries éliminatoires. Seuls les Bruins et les Canadiens se sont fait face à plus de reprises pendant les séries (170 matchs).

Les amateurs qui assisteront à la Classique du Centenaire prendront part à un véritable festival de hockey. Le Forum des fans du Centenaire de la LNH en aura pour tous les goûts. Vous avez toujours rêvé de conduire une surfaceuse? Voilà votre chance avec Refaites la glace Zamboni, une expérience de réalité virtuelle. Un terrain de hockey-balle sera également aménagé pour les enfants. Des articles d’une grande valeur historique et d’impressionnantes collections de souvenirs de la LNH seront aussi exposés, y compris le plus vénéré des trophées, la coupe Stanley. Le Forum des fans du Centenaire de la LNH fera la tournée d’autres villes de la LNH au cours des mois suivants.

Le clou des festivités sera la Classique du Centenaire Banque Scotia de la LNH qui opposera les Maple Leafs aux Red Wings. Le 1er janvier, suivez toute l’action sur les ondes de la radio SiriusXM NHL Network (station 91).

Ne manquez pas une minute grâce à SiriusXM En continu. Offert en ligne et avec l’application SiriusXM. Vous pouvez aussi l’essayer gratuitement pendant 14 jours.